ACCESSOIRES SWIMRUN

Le matériel annexe (communément appelé accessoires) est bien souvent celui qui fait la différence. Si chacun d’entre nous va généralement penser à bien s’équiper sur le matériel de base (combinaison, chaussures, lunettes) en découvrant la discipline, on va plutôt avoir tendance à laisser de côté le petit matériel, à tort. Pour vous permettre d’optimiser votre performance dès vos premières courses SWIMRUNMAN FRANCE en évitant des erreurs classiques, notre équipe vous fait un rapide tour d’horizon des accessoires swimrun indispensables et ce, sans forcément se ruiner.


ACCESSOIRES PULL BUOY SWIMRUN

Léger, facile à transporter et permettant de reposer vos membres inférieurs, tout en évitant à vos pieds chaussés de baskets de couler, il est un des grands habitués des courses de swimrun qui a fait ses preuves, à condition de respecter 2-3 conseils de base. Le pull buoy est en effet un allier dans l’eau, notamment pour les moins bons nageurs, il améliorera votre flottabilité et vous permettra d’avoir un meilleur alignement horizontal. Cependant, nous vous conseillons d’une part de vous familiariser avec à l’entrainement et, d’autre part, de travailler vos entrées/sorties d’eau. Ce sont de précieuses secondes qui peuvent être perdues à chaque transition et même sans être dans une optique de performance pure et dure, cela peut être usant pour le moral de perdre du temps sur des gestes simples. Entraînez-vous donc à le faire passer d’une position nage (entre les jambes) à une position course à pied (communément accroché sur la partie extérieure d’une des cuisses) et vice versa. Le pull buoy swimrun de ZEROD est parfaitement adapté à ces nombreuses transitions, si toutefois vous ne voulez pas investir dans du nouveau matériel et que vous possédez déjà un pull buoy, voici un vidéo simple pour le customiser en un pull buoy de swimrun.


ACCESSOIRES PLAQUETTES SWIMRUN

Autre indispensable de l’équipement de swimrun, les hand-paddles, plus communément appelées « plaquettes » peuvent être très bénéfiques dans votre progression aquatique, attention toutefois de ne pas risquer la blessure en ayant une utilisation mal-adaptée. Bien que ce soit un outil d’entraînement connu en natation, certains ont encore la malheureuse expérience d’éveiller de douloureuse tendinite, notamment aux épaules, en ayant trop peu nagé en amont de leur course swimrun à l’entraînement. Comme le reste de votre équipement swimrun, pensez donc bien à tester vos plaquettes à l’entraînement et à en essayer de différentes tailles, sur différentes distances etc. Une fois maîtrisées, elles seront un avantage indéniable dans l’eau, qui plus est pour les moins bons nageurs, en améliorant votre propulsion et vos appuis. Tout comme le pull buoy il est primordial d’avoir bien étudié le positionnement des plaquettes durant la course à pied. Les garder aux mains peut être payant et… périlleux en cas de chute (coupure, mauvaises réception etc .), nous vous conseillerons donc de les glisser dans les poches de votre combinaison START ou ELITE de ZEROD.


ACCESSOIRES LONGE SWIMRUN

Dernier trident d’une liste non-exhaustive, car hormis le tuba et les palmes qui sont interdits, un très grand nombre d’équipements reste potentiellement utilisables sur une course SWIMRUNMAN (cagoule, safety buoy, gants etc.), la longe – ou également appelée « leash » – est très fréquemment utilisée en tant qu’accessoire de swimrun. Facile à se procurer ou à confectionner avec une corde légère ayant un peu d’élasticité, elle peut être un vrai plus. Et ce qui prévaut pour le pull buoy et les plaquettes se vérifie d’autant plus avec la longe car si vous ne l’avez jamais sortie de son emballage avant votre course et, qui plus est, jamais testée avec votre coéquipier(e), vous allez à la catastrophe. Très simple d’utilisation à première vue (avec un crochet/mousqueton à la taille ou en s’entourant avec), le leash peut se révéler être un vilain casse-tête en pleine course. Il vous faudra bien définir qui de vous deux est le tracteur, ou le tracté, en natation ET en course à pied, de manière à ne pas vous emmêler et à coordonner votre avancée. La longe pourra s’avérer être utile à votre progression tant en natation, en permettant au meilleur nageur de traîner dans sa coulée son/sa binôme qui n’aura guère à se soucier du reste si ce n’est « faire tourner les bras », qu’en course à pied, en vous permettant de garder un rythme homogène. Sa longueur optimale est généralement définie par la natation : le second nageur doit être dans le sillage du premier, à 20-40cm de ses pieds maximum. Attention toutefois aux glissades et chutes provoquées aux entrées/sorties d’eau et sur les parties trails engagées (descente, sentiers sinueux, caillouteux etc.).

Découvrez la longe swimrun de ZEROD 

accessoires swimrun